Comment faire du compost ?

Comment faire du compost ?

Il existe différentes manières d’obtenir de l’engrais de manière naturelle. Le compostage est une pratique déjà connue de la plupart des amateurs de jardinage. Mais il existe également une autre technique tout aussi simple et écologique qui permet de produire du bon compost de façon écologique, il s’agit du lombricompostage.

Le compostage : une solution éco-responsable

Le compostage est une pratique destinée à produire du compost de qualité, à la fois économique et naturel, et ce en usant de matières résiduelles organiques. Le principe consiste à mélanger dans un composteur des déchets pouvant être ménagers ou non, tels que les épluchures en cuisine, les feuilles mortes, les herbes tondues, etc. Pour que le compost obtenu soit homogène, il est nécessaire de brasser et d’aérer le mélange de déchets et de s’assurer que le compost soit toujours humide pour favoriser les actions des micro-organismes. Pour que toutes les conditions nécessaires à la fermentation des déchets et à la création du compost soient réunies, il est recommandé d’utiliser un composteur. Ce dernier doit disposer d’un couvercle pour protéger le compost de la neige et de la pluie. Le compost doit aussi être brassé au moins deux à trois fois par mois pour favoriser la décomposition des déchets. Il est important que le composteur dispose de trous permettant d’y laisser circuler l’air. Enfin, le dispositif doit être équipé d’une trappe permettant de retirer facilement le compost.

Le lombricompostage : pour obtenir de l’engrais naturel de qualité

Le lombricompostage, également appelé vermicompostage, est une autre technique permettant de faire du compost naturel. C’est une alternative au compostage. C’est d’ailleurs la solution la plus intéressante pour faire du compost si vous ne disposez pas d’un espace suffisant pour accueillir un composteur. Faire du lombricompostage consiste à produire du lombrithé et du lombricompost en utilisant des vers rouges. Ces derniers ont la capacité de transformer de manière efficace les déchets organiques. Le lombricomposteur a l’avantage de ne dégager aucune odeur. Pour utiliser cette technique, munissez-vous de 4 bacs en plastique qui doivent être encastrables. Perforez-les de manière à permettre aux vers d’y circuler librement. Pour récupérer le lombrithé, installez un robinet pour lombricomposteur sur le dernier bac inférieur. L’ensemble doit être installé sur 4 pieds que vous pouvez obtenir en superposant deux briques sur les quatre coins du bac inférieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *