Les critères pour choisir votre conduit de cheminée

Les critères pour choisir votre conduit de cheminée

Tout appareil de chauffage doit avoir un conduit de cheminée. Il sert à évacuer les produits de combustion des cheminées, des chaudières, des poêles et des inserts. Il doit être étanche et résistant. Quel que soit le modèle que vous choisissez, pour conjuguer performance et sécurité, celui-ci doit répondre aux normes en vigueur comme la NF, DTU 24.1.

À quoi sert le conduit de cheminée ?

Le conduit de cheminée appelé également conduit de fumée est composé de deux parties : le conduit de raccordement et le conduit de sortie de toit. Le premier conduit a pour rôle de relier la buse de l’appareil de chauffage au plafond. Le second conduit sort du toit pour évacuer la fumée. Ce dispositif existe en plusieurs matériaux, formes et dimensions. Il est choisi en fonction des contraintes liées au bâtiment et à l’appareil de chauffage. Le chauffage, que ce soit une cheminée ou une poêle, génère de la fumée par combustion des éléments de chauffe comme le gaz, le bois, le charbon ou le fioul. Cette fumée passe par le conduit pour sortir au toit et garantir un air pur dans la maison. Ce n’est pas tout, le conduit de cheminée assure la sécurité et préserve la santé des occupants de la maison. Il empêche la prolifération des fumées et des combustibles non brûlés dans la maison.
Comme le conduit de cheminée est en contact permanent avec la chaleur, il doit supporter de très hautes températures. Par ailleurs, il doit résister à toutes les intempéries comme le vent, les rayons UV, les chocs mécaniques et les opérations de ramonage.

Un conduit de cheminée pour chaque besoin

Il ne faut pas choisir au hasard votre conduit de cheminée sur https://chemineeo.fr/conduit-de-cheminee/. Il doit être adapté à votre appareil de chauffage, votre combustible et l’architecture de votre maison. On trouve le plus souvent des conduits métalliques en inox, en aluminium ou en acier galvanisé. Vous avez le choix entre un conduit flexible ou rigide, à simple, double ou triple paroi. Les conduits à simple paroi sont la forme de base, permettant tout simplement de raccorder votre appareil de chauffage à la sortie au plafond. Pour plus de confort, optez pour un conduit à double paroi. Vous avez un matériau isolant intégré entre les deux parois. Ce qui permet de limiter les déperditions de chaleur. C’est un choix idéal si vous habitez dans une zone froide. Puis, il y a le conduit à triple paroi. Celui-ci est concentrique, car réunit dans un seul conduit deux flux d’air. Les deux conduits sont séparés : un conduit intérieur isolé pour évacuer les fumées et une lame d’air annulaire pour l’air entrant. Enfin, il y a les conduits maçonnés normalisés. Ceux-ci sont fabriqués en général en béton ou en terre cuite réfractaire. Ce type de conduit a une paroi pleine ou alvéolaire et peut comporter ou non des matériaux isolants. Les conduits maçonnés sont très isolants et sont plus adaptés pour l’installation extérieure ou pour traverser des pièces non chauffées comme les combles perdus ou la cave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *